Plans de classification : de bonnes nouvelles !

0
PrintFriendly and PDF

Dans la lettre datée du 25 avril dernier, je vous informais de la situation concernant les plans de classification. À la suite de la plainte contre le Conseil du trésor que nous avions déposée auprès de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), nous avons appris récemment à la table de négociation que les plans de classification pour les CS francophone et anglophone seraient finalement mis à jour, tel qu’ils nous avaient été présentés dans leur version finale, en novembre 2015.

Nous avons tenté d’obtenir une poursuite des travaux pour pouvoir améliorer certains libellés et discuter des corps d’emplois pour lesquels nous avions eu une fin de non-recevoir, mais sans succès jusqu’à maintenant. Le nouveau plan de classification contiendra donc:

  • Des modifications en lien avec la loi 21 pour les corps d’emplois concernés (autant le corps d’emplois membre d’un ordre professionnel que le corps d’emplois alternatif).
  • Une nouvelle attribution caractéristique pour les conseillères et conseillers en rééducation qui tiendra compte de la possibilité d’avoir recours aux arts, à la musique ou autres moyens d’expression, ce qui nous permettra enfin d’avoir un corps d’emplois permettant clairement d’accueillir les musicothérapeutes.

Évidemment, il faut se rappeler que le plan de classification est un document patronal. Bien que nous puissions faire des recommandations, le dernier mot leur appartient. La partie patronale n’a pas retenu toutes nos suggestions et il reste des attributions qui auraient eu, selon nous, avantage à être rédigées différemment. Cela étant, la nouvelle version présente une amélioration intéressante par rapport au plan de classification actuel.

Pour ce qui est de la création des corps d’emplois de thérapeutes par l’art, comptable et archiviste, comme nous l’avons indiqué, nous faisons une nouvelle tentative par le biais d’une plainte en vertu du maintien de l’équité 2015. Pour les modifications à la description de tâche de conseillère et conseiller pédagogique, nous espérons que le comité mis en place pour discuter expressément de la situation de ce corps d’emplois nous permettra de revenir à la charge. Finalement, pour les orthopédagogues, tant et aussi longtemps que la partie patronale refuse d’en parler, nous devrons continuer à revenir à la charge.

Vous serez mis au courant dès que la version à jour sera disponible.

 

Partager.

Laisser un commentaire