Projet de loi n°105 : nos représentations ont porté fruit

0
PrintFriendly and PDF
Marie-Eve Quirion, Conseillère à l'Action professionnelle

Marie-Eve Quirion,
Conseillère à l’Action professionnelle

Le projet de loi N°105 qui modifie la Loi sur l’instruction publique sera adopté incessamment. Le 21 septembre dernier, dans le cadre de la consultation particulière, Johanne Pomerleau a une fois de plus expliqué au ministre Sébastien Proulx l’importance de l’organisation centralisée des services professionnels au niveau de la commission scolaire. Cette position est également défendue dans le mémoire de la CSQ, auquel la FPPE a participé et par plusieurs syndicats dans les consultations régionales sur la réussite éducative.

Le ministre a finalement entendu notre préoccupation en modifiant certains aspects de son projet de loi in extremis, à l’étape de l’étude détaillée. Le projet de loi N° 105 demeure peu intéressant parce qu’il n’apporte rien pour améliorer la réussite éducative et stimuler l’engagement du personnel de l’éducation. Il n’en demeure pas moins que les représentations de la FPPE ont contribué à faire réitérer dans la Loi sur l’instruction publique que l’organisation des services éducatifs relève de la mission de la commission scolaire et à assurer que l’introduction du principe de « subsidiarité » n’oblige pas les commissions scolaires à décentraliser les services professionnels. Il y a donc lieu de se féliciter.

Pour consulter le mémoire de la CSQ

 

 

Partager.

Laisser un commentaire