Éditorial

0
PrintFriendly and PDF
Johanne Pomerleau, Présidente, FPPE(CSQ)

Johanne Pomerleau,
Présidente, FPPE(CSQ)

Alors que l’hiver se traîne les pieds et que le printemps tente de reprendre ses droits, la FPPE ne chôme pas : rencontres avec les partis de l’opposition et la sous ministre adjointe, enquêtes en action professionnelle, travaux en équité salariale, participation à divers comités ministériels et à ceux en suivi à la négociation et j’en passe. Cette Passerelle donne des informations sur plusieurs sujets dont certains touchent distinctivement un groupe ou un autre. Elle vous donne un aperçu de divers dossiers nous occupant et s’ajoutant aux démarches que nous poursuivons sans relâche pour une reconnaissance du rôle essentiel des professionnelles et professionnels dans les commissions scolaires et pour nous assurer, en collaboration avec les syndicats, que les ressources promises par le gouvernement se matérialisent par de l’embauche de personnel professionnel.

Je ne saurais terminer sans saluer toutes les professionnelles et tous les professionnels de la commission scolaire de Kativik dans le grand-nord québécois. Alors que la négociation est terminée pour tous les groupes, le personnel professionnel, enseignant et de soutien de cette commission scolaire n’ont toujours pas de convention collective négociée et signée. Nous sommes très préoccupés par cette situation que nous jugeons totalement inacceptable et c’est pourquoi, la CSQ, la FPPE et les syndicats concernés ne ménagent aucun effort pour en arriver à un règlement face à une partie patronale qui se traîne volontairement les pieds.

Solidarité!

 

Partager.

Laisser un commentaire